travail

Créer une SARL ou une EURL en cinq étapes simples

En France, un entrepreneur a le choix entre de nombreuses formes juridiques pour son entreprise. Beaucoup de créateurs vont utiliser une forme juridique de type SARL ou EURL pour leurs entreprises.

Ces deux formes juridiques sont à la fois très proches et très différentes. Nous allons voir quels sont leurs différences et quels sont les avantages et les inconvénients de chaque forme juridique. Nous verrons ensuite comment créer ce type d’entreprise très simplement.

Définition de la SARL

La société à responsabilité limitée doit être créée avec un minimum de deux associés. Le gérant minoritaire d’une SARL, s’il n’est pas associé peut bénéficier du régime général de la sécurité sociale. Ce n’est pas le cas pour un gérant qui a des parts majoritaires dans l’entreprise. Le gérant est assimilé salarié.

Définition de l’EURL

L’entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée est différente de la SARL car il n’y a qu’un seul associé. Il possède l’intégralité de l’entreprise. C’est la plus grande différence avec la SARL. Contrairement à une SARL, les gérants des EURL sont généralement des travailleurs non-salariés. Ils vont donc cotiser à la sécurité sociale des indépendants.

Quels sont les similitudes entre ces deux statuts ?

Pour ces formes juridiques, la constitution du capital est similaire. Ces statuts partagent également les mêmes règles de prise de décision. Enfin les formalités de création sont identiques.

Les cinq étapes pour la création

La rédaction des statuts

Les statuts d’une entreprise vont indiquer son mode de fonctionnement. Les statuts doivent comporter des mentions obligatoires telles qu’indiqué par le code de commerce. Comme ces statuts ont une valeur légale, il est important de les rédiger avec l’aide d’un avocat.

Effectuer les apportstravail

Les apports de la société doivent être réalisés sur le compte bancaire propre de la personne morale (l’entreprise créée). L’ensemble du capital social de l’entreprise doit être déposé à la banque dans les cinq ans. À la création, seul 20 % des apports doivent être déposé au minimum.

La nomination du gérant

Généralement, le nom du gérant est indiqué dans les statuts de l’entreprise. Si ce n’est pas le cas, il faut faire un acte officiel de nomination du gérant et publier une annonce légale. Le gérant doit être une personne physique et non une personne morale.

Publication de l’avis de constitution de la SARL ou de l’EURL dans un journal d’annonces légales

La publication d’une annonce légale pour la création d’une entreprise dans un journal habilité est obligatoire. Il va permettre d’informer les tiers de la création de la société. Cette publication permet d’obtenir l’attestation de parution qu’il est nécessaire de donner au greffe avec le dossier de création.

Déposer son dossier au centre de formalité des entreprises

Il est nécessaire de remplir un formulaire spécifique et de l’envoyer au centre de formalité des entreprises. Le formulaire doit être accompagné de l’attestation de parution de l’annonce légale.

Les coûts de création

La création d’une SARL ou d’une EURL va coûter entre 200 et 300 € pour l’ensemble des formalités obligatoires. Il faut également ajouter les frais pour la rédaction de statuts. Les frais demandés par les avocats peuvent aller jusqu’à 1000 € mais vous pouvez également utiliser des sociétés spécialisées, ce qui parfois peut vous permettre d’économiser plusieurs centaines d’euros.